vendredi 19 mai 2017

Che Guevara, compagnon d’une révolution



Le meilleur moyen d’aborder un sujet ou un personnage, sans tomber dans l’ouvrage hyper spécialisé et pouvant se révéler technique et indigeste, est de se tourner vers les ouvrages de la collection Gallimard découverte : clairs, concis, illustrés, savants et accessibles….en un mot : incontournable !

Si je vous dis Cuba : vous me répondez Castro. Oui mais pas que, il y a le Che, connu pour être le compagnon de révolution de Fidel Castro. Mais que savons-nous justement du Che ? Qu’il est logiquement cubain ? Oui, enfin pas tout à fait ; et puis surtout non issu d’une classe sociale où la révolution va de soi…

Pour celles et ceux qui comme moi veulent approfondir un peu le sujet, cet ouvrage vous dira tout de cet argentin de la bourgeoisie aisée, médecin,  petit fils d’un chercheur d’or Californie et pour finir descendant du vice-roi du Mexique…
Drôle de pédigrée pour celui qui parcouru l’Amérique du sud pour parfaire son éducation révolutionnaire et forger sa culture marxiste. C’est à Cuba qu’il posera-temporairement- son paquetage, pour rencontrer celui qui renversera un dictateur-Batista- et deviendra… un non moins redouté et redoutable dictateur !

Révolutionnaire dans l’âme, il ira partout où la Révolution aura besoin de lui…
Ouvrage passionnant, qui relate la vie d’un personnage fascinant ; au sens premier du terme, j’entends… je ne me sens aucun point de convergence vers ce personnage ; c’est son destin, et  son cheminement qui attire ma curiosité !

Dans ce sens cet ouvrage répond parfaitement à ses objectifs, et mon envie de mieux connaître Cuba dans sa globalité.

Che Guevara, compagnon d’une révolution de Jean Cormier, chez Gallimard découvertes (2008, 145 pages)


Grand reporter au Parisien. Jean Cormier, Basque né en France en 1943, est un journaliste, écrivain et réalisateur. Grand reporter, il a écrit plusieurs ouvrages sur le rugby à XV et Che Guevara.

Il invente avec son ami Denis Lalanne le Festival Singe-Germain, un festival germanopratin, culturel et sportif, rendant hommage à Antoine Blondin.

1 commentaire:

  1. Je connaissais déjà ce livre, mais il ne m'a jamais vraiment tenté ! ^^'

    RépondreSupprimer