jeudi 7 mars 2013

Notre force est infinie


Je ne jugerai pas le parcours de cette femme infiniment respectable (le parcours comme la femme). Malheureusement, on ne peut pas s’intéresser à tout ; et c’est mon cas…j’avoue que la question africaine dans sa globalité ne me passionne pas plus que cela. Les soubresauts du Libéria en font partie.
J’aurais aimé que ce livre aiguise mon attention à ce propos….hélas, tout un tas de raisons font que je l’ai trouvé plus ennuyeux qu’autre chose.
Le gros reproche de ce livre, c’est le style, la forme. Un ouvrage écrit en « collaboration avec » ; un ouvrage qui n’est donc pas de son auteur, mais le fruit d’une retranscription des propos de l’auteur par la collaboratrice. Et cela change tout.
Ce récit n’a pas de style, est sans relief, sans saveur, sans piquant, sans marque particulière. Ce récit m’est apparu comme une succession de fait, d’évènements.
Je suis restée complètement en dehors de ce que j’ai lu ; ne me suis à aucun moment sentie concernée par ce qui aurait dû me concerner, et me remuer.
Encore une fois, le parcours et l’engagement de cette femme ne sont absolument en cause.
L’avenir de l’Afrique est entre les mains de ses femmes dont les ressources et le courage sont inépuisables. Dommage qu’ici, cela n’ait pu être démontré avec plus de force et de persuasion.


Notre force est infinie, Leymah Gbowee
Belfond (Octobre 2012)
343 pages


4ème de couverture :

Inspirant et bouleversant, le témoignage unique d'une femme dont le courage, la passion et l'exceptionnelle force de conviction ont fait renaître l'espoir dans un pays ravagé.

Leymah Gbowee n'a que dix-huit ans quand la guerre civile éclate au Liberia. Pendant quatorze ans, les troupes de Charles Taylor vont semer la terreur et la mort. Premières victimes, les enfants dont le dictateur fait des soldats, et les femmes harcelées, parfois violées par les miliciens.
Au prix d'une volonté inouïe, Leymah Gbowee va relever la tête. Avec dans le coeur une conviction inébranlable : qu'importe l'ethnie, qu'importe la religion, si elles se rassemblent, les femmes peuvent défier la violence des hommes.

D'innombrables sittings en terrifiantes confrontations avec les seigneurs de guerre, en passant par une grève du sexe aussi spectaculaire qu'efficace, Leymah Gbowee et son armée de femmes en blanc vont réussir l'impensable : pousser Charles Taylor à l'exil et ramener la paix au Liberia.
A propos de l’auteur :

Née en 1972 à Monrovia, capitale du Liberia, Leymah Gbowee est une toute jeune fille quand le dictateur Charles Taylor prend le pouvoir, marquant le début d’une lutte tribale qui mettra le pays à feu et à sang. Commence alors l’incroyable trajectoire de cette fille de famille modeste, mère de six enfants, sans diplômes, qui va devenir en quelques années un héraut de la paix et du droit des femmes à la renommée internationale.
Document de la 6ème sélection (retenu par le jury de Févier)  




1 commentaire:

  1. L'impression que ce grand prix n'est pas source de belles lectures

    RépondreSupprimer