vendredi 14 décembre 2012

Trois américaines à Paris

L’influence, et l’attrait de la culture française sur les américaines. Tel est le sujet de cette triple biographie croisée que nous propose Alice Kaplan.

L’année en immersion à Paris était un peu l’étape obligée pour qui voulait perfectionner non seulement son français, mais surtout appréhender au cœur la culture française ses codes et ses particularités.
En prenant pour exemples trois femmes de milieu et parcours différents, à trois époques différentes, Alice Kaplan tente de démontrer l’impact qu’aura eu sur ces trois jeunes femmes, et sur la suite de leur parcours personnel, civique et professionnel, l’année passée en France et à Paris en particulier.
 Si les époques de leur passage respectif est différent, avec bien entendu, pour chacune un contexte historique bien particulier, chacune aura durablement été marquée, et en retour apporteront une part non négligeable de culture française ( en redonnant vie à la littérature des 17 et 18 èmes  siècles pour Jacqueline Bouvier lorsque qu’elle travaillait dans l’édition, faire connaître outre atlantique le nouveau roman pour Susan Sontag), ou faire bouger les lignes aux Etats- Unis lors des mouvements pour les droits civiques dans le milieu des années 60 avec Angela Davis.

Si globalement j’ai trouvé l’essai intéressant sur la plan des connaissances (dans la mesure où,  outre Jacqueline Bouvier dont je connaissant déjà le parcours, j’ai pu faire connaissance avec les deux autres personnalités dont j’ignorais tout), le choix des personnalités m’a laissé quelque peu en marge dans la mesure où elles ne susciteront pas une ouverture particulière à l’avenir. Des personnalités intéressantes, certes, mais dont l’évocation dans cet essai n’a pas contribué à me pousser vers davantage de curiosité.
Lecture  en demi-teinte donc ; pas franchement désagréable, mais pas mémorable non plus.

Trois américaines à Paris, Alice Kaplan
Gallimard -collection Hors- série, connaissance (18/10/2012)
380 pages

4ème de couverture :
Pour des milliers de jeunes Américaines parties passer un an en France pour leurs études, l'après-guerre fut un âge d'or. Parmi elles, Alice Kaplan a choisi trois femmes devenues légendaires : la First Lady Jacqueline Bouvier Kennedy ; l'essayiste et romancière Susan Sontag ; la militante des droits civiques Angela Davis. Étudiantes à Paris en 1949, en 1957 et en 1963, elles se sont offert une liberté qu'elles ont assumée et y ont acquis des savoirs qu'elles ont su transmettre. Paris les a transformées : le rapport à leur corps, à leur langue, à leur pays n'était plus le même.
À leur retour, elles ont transformé les États-Unis. À tel point qu'elles incarnent, encore aujourd'hui, le génie féminin américain. Alice Kaplan nous montre que ce génie doit beaucoup à l'esprit parisien. Riche en révélations, cette biographie croisée décrit le Paris des Trente Glorieuses à travers les yeux de ces trois jeunes Américaines. Et témoigne, contre toute attente, de la persistance du rêve français aux États-Unis.
A propos de l’auteur :

Alice Kaplan, née le 22 juin 1954, est une écrivaine, universitaire et historienne américaine.
Alice Yaeger Kaplan est professeur d'études romanes et de littérature à Duke University, Durham, North Carolina, Usa.

Auteur de plusieurs essais sur la France de la deuxième guerre mondiale dans lesquels, comme de nombreux auteurs juifs américains, notamment historiens, la fille du procureur Kaplan au procès anti-nazis de Nuremberg en 1945, étudie l'attitude des français n'ayant pas choisi, pendant l'occupation allemande notamment, et contrairement à beaucoup, de défendre certains membres de la communauté juive.

Auteur notamment de The collaborator : the trial & execution of Robert Brasillach, University of Chicago Press, Chicago, Illinois, Usa, 2000, Intelligence avec l'ennemi, Gallimard, Paris, 2001, à propos de l'affaire Robert Brasillach, écrivain de trente -cinq ans, condamné à mort, par la cour de justice de Paris, composée de professionnels  

2nd  document sélectionné pour le jury de Mars.
 

  


  Pour le défi d'Opaline
 

3 commentaires:

  1. Je n'avais jamais entendu parler de ce livre...

    RépondreSupprimer
  2. Je vais essayer de le commencer la semaine prochaine.

    RépondreSupprimer
  3. lu un autre commentaire un peu similaire au tien.

    RépondreSupprimer