jeudi 22 décembre 2011

New-York,journal d'un cycle




Elle pédale, d’est en ouest, du nord au sud. Elle aime longer les rives de l’Hudson. New-York à vélo, n’est pas forcément très sécurisant, mais cela doit être tellement génial….
Mais ne croyez pas qu’elle se contente de nous livrer ses impressions de cycliste. Certes son cycle est un personnage à lui tout seul…mais que dire de ses cycles ?
Catherine, entre deux coups de pédales, glisse subrepticement, une réflexion sur le couple, et ses désynchronisations.  Comment concilier un désir de maternité, et une peur de la paternité ? Comment, par petites touches, jugée sur son vélo, quelque part entre Midtown et Washington square, Catherine se livre à son lecteur ?
A mi-chemin entre la balade rafraichissante dans Manhattan, et un huis clos conjugal pas toujours très simple à appréhender, cet ouvrage, lu en collection de poche, est aussi un petit bijou sur papier glacé, et agrémenté de très jolies vues de NY…et d’épaves de vélos .




New-York, journal d'un cycle,Catherine Cusset 
Mercure de France (Mars 2009)/Folio n°5279 (15/09/2011)
 135/ 120pages

 
4ème de couverture :
"D'après mon mari ce n'est pas le désir d'enfant qui me rend folle mais l'absence de contrôle sur le cours des choses. Je ne supporte pas qu'un bébé ne se fasse pas comme ça, sur un simple claquement de doigts". Catherine Cusset ne nous peint pas seulement la ville de New York sous un jour nouveau, à vélo et en photos, elle nous livre aussi un récit intime et touchant sur les difficultés du couple et de l'enfantement.

Quelques mots à propos de l' auteur:
 
Catherine Cusset est née à Paris en 1963 et vit à New York. Elle a publié neuf romans : dont La blouse roumaine, À vous, Jouir, En toute innocence, Le problème avec Jane, Grand Prix des lectrices de Elle 2000, La haine de la famille, Confessions d’une radine et Amours transversales. Un brillant avenir a reçu le Goncourt des lycéens en 2008. En 2009, elle publie un récit, New York. Journal d'un cycle.







1ère escale new-yorkaise avec Emily.

3 commentaires:

  1. C'est une auteure que j'aime bien. Après avoir lu "Le problème avec Jane", j'ai bouquiné "amours transversales" avec un réel plaisir

    RépondreSupprimer